Micros guitare bobinés à la main en France

Quels aimants pour quels micros de guitare électrique ?

Quels aimants pour quels micros de guitare électrique ?
8 septembre 2020 Cecca Guitars
Différents grades d'aimants AlNiCo pour guitare électrique

Les aimants sont une composante essentielle des micros de guitare électrique. Sans aimant pas de champ magnétique, donc pas de son : c’est aussi simple que cela. Mais comment ces aimants influent-ils sur le son des micros ? Nous allons analyser les différentes caractéristiques des aimants Alnico et céramique utilisés dans les micros de guitare électrique.

A pour Alnico

La plupart des micros que nous utilisons son équipés d’aimants Alnico ou céramique. Alnico est l’acronyme des 3 principaux éléments qui compose cet alliage : Aluminium, Nickel, Cobalt. Ils contiennent aussi une très faible part de Cuivre et pour certain (6, 8 et 9) un peu de titane. Les différents types d’alnico sont classés par grade (1 ,2 ,3 ,4 ,5 ,6 ,7 ,8 ,9). Historiquement, les aimants utilisés dans la fabrication des micros de guitare électrique sont les Alnico 2, 3 et 5. Par la suite les Alnico 4 et 8 ont été intégrés Très récemment sont apparus les Alnico 6 et 9.

Chaque grade d’Alnico possède des propriétés magnétiques spécifiques et un caractère sonore propre.

Le niveau de sortie d’un micro dépend de plusieurs paramètres dont, en grande partie, la force magnétique de l’aimant. Celle-ci se mesure en gauss et varie en fonction du grade de l’aimant et de sa taille.

Différents grades d'aimants AlNiCo pour guitare électrique

Les Alnico typés « vintage » : 2, 3 et 4

Aimant Alnico 2 : le généraliste du Vintage

L’Alnico 2 est composé de 10% d’Aluminium, 19%, de Nickel, 13% de Cobalt et 3% de cuivre, le reste étant du fer. Les micros équipés d’aimants Alnico 2 dispose d’une puissance modérée avec des mediums très présents, des aigus en retrait et un bon sustain. Il était très fréquent sur les premiers micros Humbucker mais n’était pas utilisé sur les simples bobinages Fender, bien qu’on puisse aujourd’hui faire des micros Strat ou Telecaster avec de l’Alnico 2. Les micros signature Slash ou les PAF Antiquity par exemple, sont équipés de cet aimant. C’est l’aimant le plus fréquemment utilisé, avec l’Alnico 5, pour les micros humbucker. Une faible définition allié à des mediums très présent et un niveau de sortie modéré en font un choix parfait pour des rythmiques blues/rock vintage à souhait.

Alnico 3 : Jazz, blues, Archtop et bien plus !

L’Alnico 3 fait bande à part : il n’a pas de Cobalt dans sa composition. Il est constitué de 12% d’Aluminium, 25% de Nickel et 3% de cuivre. Il est le moins puissant de tous les grades mais il palie à ce manque de puissance par un caractère bien trempé. Les micros dotés de cet alliage sont très chargés en bas medium qui leur donne ce son rauque si caractéristique et creusé dans les haut médiums. Les basses sont légèrement en retrait mais le sustain est excellent. Quand on envoie du gain ça grogne sérieusement mais si on lève un peu le pied on peut facilement s’aventurer sur du Jazz, funk ou du reggae mais avec des doubles bobinages. L’Alnico 3 est beaucoup moins utilisé aujourd’hui par les grandes marques. Gibson le réserve par exemple aux modèles haut de gamme de son Custom Shop pour équiper ses plus fidèles reproductions de Les Paul ou ES-335 (Custombucker ou MHS pickups). Ces fameux Custombucker Alnico III sont introuvables dans le commerce et pour cause. Les premiers simples bobinages de Strat et de Télé des années 50 étaient doté d’aimants A3 puis de Alnico 5. Les guitares équipées de micros Alnico 3 sont donc assez polyvalente dans le registre vintage avec un caractère bien trempé !

L’Alnico 4 : le seigneur du Classic Rock

L’Alnico 4 est presque un nouveau venu puisqu’inexistant dans les années 70 alors qu’il porte en lui l’ADN du son classic rock et Hard rock de cette période. Il est composé de 7% d’Aluminium, 14% de Nickel, 24% de Cobalt et 3% de Cuivre. Il s’est répandu plus récemment et est utilisé essentiellement pour les micros Humbucker. Il apporte un niveau de sortie plus conséquent que l’Alnico 2 ainsi que plus de brillance et une meilleure définition. Il se situe à mi-chemin entre l’Alnico 2 et l’Alnico 5. Il est parfait pour le Classic Rock, le Blues, le Hard rock voir le métal. Il supporte très facilement les grosses distortions dans un registre plutôt Old School et devient très bluesy dès que l’on baisse le volume de la guitare.

And the winner is : Alnico 5

Il est de loin l’aimant le plus utilisé dans la fabrication de micro de guitare électrique. Il dispose d’une force magnétique conséquente, de basses et d’aigus bien présents, des médiums creusé et d’une très bonne définition. Le sustain est légèrement en retrait du à sa force magnétique importante L’Alnico 5 peut être utilisé avec toutes les tailles et tous les types de fil de cuivre, il supporte le sur-bobinage sans problème. Enfin, il est aussi à l’aise dans des registres vintage que moderne, tout dépendra de l’ampli dans lequel vous le branchez. Il est utilisé dans la plupart des doubles bobinages modernes ou Hot Vintage. Sa polyvalence et son utilisation très répandu ont toutefois un léger désavantage : un certain manque d’originalité.

Les alliages modernes : Alnico 6, 8 et 9.

Alnico 8 : un Alnico 5 survitaminé

Parmi ces 3 alliages, l’Alnico 8 est le plus connu même si son utilisation reste anecdotique comparé à l’Alnico 5. Sa composition est la suivante : 7% d’Aluminium, 15% de Nickel, 35% de Cobalt, 4% de Cuivre et, c’est nouveau, 5% de Titane. Il est utilisé en comme alternative aux aimants céramiques (Céramique 8 ou C8) dont il partage certaines caratéristiques : niveau de sortie très élevé, aigus très présents et excellente définition. Mes micros équipé d’A8 sont fait pour encaisser de grosses distortions tout en conservant clarté et définition. Les sont clairs sont assez secs et ont tendance à torde vite en fonction de l’attaque du médiator. On le réserve pour le micro chevalet bien qu’un set appairé est tout à fait possible.

Alnico 6 : l’outsider

L’Alnico 6 est d’un usage encore moins fréquent. Seymour Duncan l’a intégré dans le set signature Joe Bonamassa pour équipé sa flying V 1958 nommée “Amos”. C’est un aimant à mi-chemin entre le 5 et le 8, d’un point de vue niveau de sortie. Il a des basses très présentes et des aigus un petit peut en retrait par rapport à l’Alnico 5 tout en conservant le creux dans les médiums. Sa tonalité plus sombre que le 5 et le 8 tout en conservant une sonorité moderne.

Alnico 9, un oiseau rare

Il est d’un puissance magnétique équivalent à l’Alnico 8 mais avec moins d’aigus et des medium plus présent. Cette petite différence sonore le rapproche des Alnicos plus vintage mais avec un niveau de sortie très important. Il a la même composition que l’Alnico 8, la différence réside dans le processus de fabrication. Ce serait un mix entre l’Alnico 8 et l’Alnico 4 avec lequel il se marie parfaitement dans un set de micro.

Les aimants Céramiques C8

On parlait de niveau de sortie important avec les Alnico moderne. Le C8 délivre environ le double du plus puissant l’Alnico 8. Autant dire qu’on ne joue pas dans la même cour ! L’aimant céramique délivre des basses très présentes, des médiums très creusés et des aigus perçant, voire agressif. Les sons clairs sont glaçants avec cette aimants, il est vraiment fait pour la grosse distortion. Il supporte (préfère même) le surbobinage qui va enlever des aigus au profit des mediums et ainsi rééquilibrer le son. Vous faite du metal extrême, prenez du C8

Et la taille dans tout ça ?

Et oui, ici la taille compte ! On va faire une première comparaison entre le volume d’aimant d’un simple bobinage de Stratocaster avec un Humbucker et un P90. Le micro Strat est constitué de 6 aimants cylindrique d’environ 308 mm3 soit 1850mm3. Le humbucker lui dispose d’un seul aimant parallélépipèdique de 2500mm3. Le P90 a lui deux aimants identiques au double bobinage soit un total de volume d’aimant de 5000mm3 environ ! Le volume du ou des aimants influe directement sur le caractère sonore du micro et sur le niveau de sortie. Prenons maintenant le Invader de Seymour Duncan : il est équipé de 3 aimants dont un surdimensionné au centre (la place habituelle de l’aimant dans un Humbucker). Les deux autres sont sur les côtés, de plus petite taille, sinon ça ne rentre pas. Il dispose d’un volume d’aimant de 7000mm3 et a le même bobinage que le célèbre JB de la même marque.

Retrouvez des informations complètes concernant les aimants Alnico sur la page qui leur est dédiée sur Wikipédia, en version anglaise, beaucoup plus complète.

1